Accès direct au contenu

Accessibilité | Plan du site

Maison des Sciences de l'Homme
Ange-Guépin


Accueil > Recherche > Projets achevés > 2012 - 2016 > Identités-Territoires-Cultures

Programme thématique

Musimorphoses

2014 - 2015

Puce bordeaux  Coordinateur

Philippe Le Guern, professeur en sciences de l'information et de la communication, CAPHI, université de Nantes.


Puce bordeaux  Objectifs

« Musimorphoses » est un projet scientifique pluridisciplinaire financé par l'Agence nationale de la recherche (ANR), prévu pour se dérouler sur trois années.
Il associe des équipes de trois laboratoires de recherche, à Nantes et à Paris, ainsi que plusieurs universitaires d'autres établissements français d'enseignement supérieur et de recherche. A Nantes sont concernés le CAPHI et le LINA.
Ce projet, par sa vocation interdisciplinaire - sciences de la communication, sociologie, informatique et sciences du numérique - souhaite également participer des thématiques et approches désormais abordées par la MSH de Nantes (voir la participation de Philippe Le Guern et de Pascale Kuntz à la table ronde clôturant les 20 ans de la MSH autour des SHS et du numérique), notamment en favorisant le développement d'outils innovants pour aborder des questions sociales où la question des réseaux sociaux et des usages de l'internet est centrale.

S'inscrivant dans le contexte de profondes difficultés de l'industrie musicale, le projet de recherche s'articule autour de plusieurs champs de questionnements.
Il vise tout d'abord à caractériser et à périodiser le « virage numérique », en termes de formes, de dispositifs, au travers d'une analyse sociohistorique des transformations de l'écoute musicale.
Il a ensuite pour but de comprendre le basculement de la culture analogique à la culture numérique par une étude de la «musicalisation» du quotidien (pratiques, consommation, socialisation), en particulier chez les jeunes générations.
Enfin, il doit évaluer dans quelle mesure le phénomène numérique modifie les paradigmes traditionnels quant à la manière d'appréhender la question des goûts musicaux et permet l'émergence d'une forme inédite de démocratisation culturelle.

Mobilisant les compétences de sociologues de la culture, d'ethnomusicologues et de spécialistes de la science informatique, le projet développe une méthodologie complexe à partir d'un matériau empirique français, mais également étranger.

Parmi les réalisations et les valorisations envisagées dans le cadre du projet, un des protocoles de recherche consiste à la réalisation d'une vaste enquête quantitative par questionnaire auprès de collégiens et de lycéens. Elle sera complétée par des entretiens qualitatifs et un dispositif inédit de recueil informatique de données (collaboration avec l'équipe d'informaticiens pour la conception des outils techniques nécessaires).
Un accord de partenariat a été passé avec le rectorat de Nantes pour effectuer un des principaux volets de cette enquête dans le département du Maine et Loire (accès à une multitude de classes de différents niveaux d'un panel représentatif d'établissements secondaires). Une autre demande du même type est actuellement déposée auprès du recteur de l'Académie de Créteil.
Pour l'Éducation nationale, cette enquête a des enjeux importants. En effet, elle peut éclairer de manière très précieuse la réflexion quant aux évolutions nécessaires de la pédagogie pour l'enseignement musical à des publics dont l'agencement du rapport à la musique est marqué de manière conséquente par les technologies numériques.

Le projet ANR a déjà suscité beaucoup d'intérêt de la part de collègues britanniques, espagnols et portugais. Des discussions sont en cours pour le dépôt futur d'un projet européen dans sa continuité.


mis à jour le : 21/06/2016


Séminaires / Conférences

haut de la page imprimer

Fil RSS des 10 dernières actualités | Contact