Accès direct au contenu

Accessibilité | Plan du site

Maison des Sciences de l'Homme
Ange-Guépin


Accueil > Recherche > Projets achevés > 2012 - 2016 > Travail-Formation-Solidarités

Opération de recherche

Statistique historique des statuts de la fonction publique d'État (1946-2012) - STATiSTA

2013 - 2015

Puce bordeaux  Coordinateur

Cédric Hugrée, sociologue, chargé de recherche CNRS, CRESPPA-CSU, UMR CNRS 7217, Paris 8.

Puce bordeaux  Membres du projet

  • Françoise de Barros, maître de conférences en sociologie à l'université Paris 8 et membre du CRESPPA-CSU,
  • Pascal Caillaud, juriste, chargé de recherche CNRS et membre du laboratoire Droit et changement social (DCS, UMR CNRS 6297, université de Nantes)


Puce bordeaux  Objectifs

Le projet STATiSTA inscrit sa contribution au croisement de la problématique des transformations de l'administration et de celles des groupes sociaux, professionnels et administratifs qui composent les corps administratifs de l'État dans une perspective pluridisciplinaire mobilisant le droit, la socio-histoire et les approches quantitatives en sciences sociales.

Ce projet a pour objectif de construire et d'alimenter une base de données recensant l'ensemble des statuts particuliers de la fonction publique d'État et certains de leurs attributs sur la période 1946-2012. La construction de cet outil de recherche inédit constitue l'élément central d'une sociographie générale des statuts de la fonction publique d'État depuis le premier statut général des fonctionnaires de 1946. Cette recherche entend combiner la connaissance « par la mesure » de l'objet avec la connaissance « de la mesure » de celui-ci pour reprendre la définition de G. Moreau (2006, p. 169-170). Notre perspective tente ainsi d'allier la construction de connaissances quantitatives sur les statuts particuliers des fonctionnaires et la manière dont l'État via ses services ministériels a progressivement quantifié et « mis en chiffre » les statuts et les corps des fonctionnaires, en écho à la critique de la fonction publique (Ruiz, 2010 ; Eymeri-Douzan, 2012).

Cette recherche obéit à trois enjeux de connaissance où s'articulent le droit de la fonction publique, l'histoire de l'État français et la sociologie des salariés du secteur public :

  1. L'analyse de la reconnaissance socio-juridique des diplômes au sein d'un secteur d'emploi où la problématique de la qualification s'est institutionnalisée de façon originale ;
  2. L'étude des recompositions socio-historiques de l'État français à travers l'observation de la gestion des statuts des fonctionnaires par différentes politiques (intégration, fusion, extinction, etc.) fortement marquées historiquement ;
  3. L'observation générationnelle des carrières des agents de la fonction publique d'État qui s'appuie sur le fait juridique et la connaissance fine des évolutions statutaires ;

La dimension interdisciplinaire du projet STATiSTA se retrouve dans le fait qu'il propose :

  • un double regard sur la quantification (via une base de données à réaliser et l'étude de données déjà disponibles) ;
  • d'un fait juridique (le statut et ses conditions publiés sous forme de décrets) ;
  • sur une période longue de plus de 60 ans (marquée par la fin de l'État colonial, le développement de l'État social et les transformations de l'État employeur).


mis à jour le : 21/06/2016


haut de la page imprimer

Fil RSS des 10 dernières actualités | Contact