Accès direct au contenu

Accessibilité | Plan du site

Maison des Sciences de l'Homme
Ange-Guépin


Accueil > Recherche > Projets achevés > 2012 - 2016 > Travail-Formation-Solidarités

Évènements et valorisation

Séminaire sur les pratiques de recherche pluri ou interdisciplinaires

2014 - 2015

Cycle de séminaires autour des questions de la pluridisciplinarité, l'interdisciplinarité, la transdisciplinarité. Ce cycle a reçu l'habilitation du Conseil scientifique de la MSH.

Puce bordeaux  Coordinateurs

Dominique Pécaud, maître de conférences en sociologie à l'université de Nantes, membre du Centre François Viète.

Pierre Teissier, maître de conférences en histoire des sciences et des techniques à l'université de Nantes, membre du Centre François Viète.

Puce bordeaux  Membres

  • Stéphan Tirard, professeur en histoire des sciences et des techniques, Centre François Viète, université de Nantes,
  • Jean-Louis Kérouanton, maître de conférences en histoire des sciences et des techniques, Centre François Viète, université de Nantes,
  • Anael Marrec, doctorante en  histoire des sciences et des techniques, Centre François Viète, université de Nantes,
  • Axel Villareal, doctorant en sciences politiques, Centre Émile Durkheim, Sciences politiques Bordeaux.

Puce bordeaux  Objectifs

Pluridisciplinarité, interdisciplinarité, transdisciplinarité : trois figures orientant ou qualifiant des perspectives théoriques, des méthodes, parfois des résultats, et, plus généralement, des dispositifs pratiques relevant de la vie des laboratoires concernés par la recherche académique mais surtout la recherche finalisée.
La précision de la définition de chacune de ces figures doit beaucoup à leur comparaison. S'esquisse une échelle allant de la distinction administrative des disciplines, (en France, l'organisation du CNU en est l'exemple), fruit de la division du travail social jusqu'à l'intégration (perspective de la transdisciplinarité), en passant par l'aménagement de leur interaction (par exemple : convergence des disciplines scientifiques autour d'un même objet de recherche).
Cette échelle s'inscrivant à la fois dans une dimension historique, épistémologique, sociale et politique, c'est tout naturellement que se sont associées deux entités pour en rendre compte dans le cadre d'un séminaire : le Centre François Viète, équipe habilitée EA 1161 en épistémologie et histoire des sciences et des techniques, d'une part, l'Institut de l'Homme et de la Technologie, plate forme pluridisciplinaire rattachée à l'école polytechnique de l'université de Nantes d'autre part.

L'objectif principal poursuivi par ce séminaire concerne une mise au point, pris au sens photographique du terme, des pratiques de recherche pluri ou interdisciplinaires. Cette mise au point a pour but de lever un certain nombre de difficultés épistémologiques et politiques relevant de ces pratiques.
Le choix de cet objectif s'est imposé à partir de la multitude de discussions portant sur les expériences de chercheurs. Ces derniers évoquaient leur participation à des programmes de recherche nationaux (ANR) ou régionaux (Région des Pays-de-la-Loire) exigeant le déploiement de disciplines diverses.
Nous partirons d'un classement, admis mais problématique, des disciplines en trois catégories :
  • les sciences fondamentales ou sciences de la nature, c'est-à-dire des sciences qui prétendent à une objectivation des faits sans intervention de l'homme,
  • les sciences appliquées ou finalisées, préoccupées par la recherche de solutions techniques capables de résoudre des besoins humains,
  • les sciences de la culture attachées à fournir des explications relevant de significations discursives.

Dans la mesure du possible, la méthode que le séminaire adoptera sera celle des « retours d'expérience » ou des analyses de pratique. Chaque intervenant sollicité, quelle que soit la discipline qu'il représente, sera invité à raconter une histoire collective de recherche collective à laquelle il aura participé, à dégager les questions de coopération que cette recherche a soulevées, et à rendre compte des réponses apportées par lui et/ou le groupe de recherche concerné, aussi bien dans une dimension épistémologique que politique.
A partir des discussions organisées à l'issu de chaque séance, mais aussi d'une mise en perspective finale, le séminaire aura pour ambition de recenser et d'analyser les obstacles que rencontrent les chercheurs dès qu'ils souhaitent mettre en oeuvre ou participer une recherche pluri ou interdisciplinaire, et de comprendre la manière dont ils ont été levés.


Puce bordeaux  Partenaires



mis à jour le : 21/06/2016


haut de la page imprimer

Fil RSS des 10 dernières actualités | Contact