Accès direct au contenu

Accessibilité | Plan du site

Maison des Sciences de l'Homme
Ange-Guépin


Accueil > Recherche > Projets agréés > Identités, Territoires, Cultures

Programme thématique

Valeurs et Utilités de la Culture : une perspective territoriale

2010 - avril 2016

Puce bordeaux  Coordinateur

Dominique Sagot-Duvauroux, professeur en  économie à l'université d'Angers (GRANEM)


Puce bordeaux  Objectifs

Le projet Valeur(s)  a pour objet la réalisation d'un programme de recherches sur trois ans (quatre ans si on inclut l'année de maturation) associant des chercheurs en économie, gestion, géographie et aménagement, sociologie, arts plastiques, architecture, scénographie, info-communication, informatique et urbanisme répartis sur Nantes et Angers autour de la question de la définition, la construction et l'évaluation de la valeur des activités culturelles pour un territoire. Il fait suite à un précédent projet déposé dans le cadre de l'appel  à projet 2010, financé pour maturation par le Conseil Régional.

Tel qu'il a été défini, le programme de recherche s'articulera autour de trois axes chapeautés par un axe transversal selon une logique donnée par le  graphique ci-dessous :


Chaque pointe du triangle constitue l'entrée principale de chacun de nos axes  de recherche : La valeur de la culture pour un territoire est d'abord associée à la présence d'entreprises créatives et d'évènements artistiques (axe 1) : La question est alors d'analyser les modèles de développement de ce secteur d'activité et la façon dont il contribue à la prospérité d'un territoire. Mais une approche purement sectorielle des industries créatives réduit fortement la valeur de la culture pour un  territoire. Celle-ci dépend aussi de la façon dont les populations locales perçoivent et s'approprient ces productions. Cette question est abordée dans l'axe 2. Enfin, cette économie créative doit être cohérente avec les caractéristiques du territoire sur lequel elle s'inscrit et notamment la façon dont la ville construit son imaginaire en s'appuyant notamment sur les œuvres qui y ont été créées, ce qui est l'objet de l'axe 3. Transversalement à ces trois questions, le projet Valeurs entend questionner les concepts qui le structurent : Quelles sont les différentes conceptions de la valeur ?  Peut-on mesurer cette valeur dont la dimension non-marchande est essentielle ? Et au-delà, peut-on construire une épistémologie de l'évaluation, conséquence logique d'une réflexion sur la valeur de la culture. 

Le quartier de la création, projet ambitieux de la métropole nantaise constitue un  terrain privilégié d'analyse de ces questions.  Ce sera un terrain d'observation et d'analyse communs aux trois axes qui pourront ainsi plus aisément croiser leurs enquêtes.  En quoi le quartier de la création est-il en mesure d'engager un processus de développement autour des industries créatives ? Ce projet est-il cohérent avec l'imaginaire de la métropole et  plus fondamentalement  avec son histoire ? Comment les populations vont percevoir et s'approprier ce projet ? Comment ce projet va participer au développement global  de la ville ?

Cet exemple ne saurait être cependant le seul terrain d'analyse de nos questionnements. Le projet reposera sur une comparaison de ce qui se joue autour du quartier de la création avec d'autres modèles ou exemples de développement territorial fondés sur la création : modèles de clusters, mais aussi  modèles centrés sur un secteur, un évènement ou un équipement particulier. En règle générale, nous avons choisi des terrains qui interrogent au moins deux des axes de recherches retenus de façon à faciliter les échanges entre discipline et axes.

D'un point de vue méthodologique, ce projet doit relever plusieurs défis. Le premier est de faire converger des approches disciplinaires variées dont les méthodes et les productions sont souvent éloignées. Par exemple, la recherche en architecture ou en art plastique prend souvent la forme de la réalisation d'objets ou de projets tandis que dans les  disciplines académiques, la publication d'articles ou d'ouvrages constitue la forme aboutie du travail.
Le deuxième défi est de faire travailler ensemble des chercheurs et des acteurs de terrain dans le respect mutuel des formes de savoir et de travail de chacun.
Ce double défi nous conduit à souligner le caractère expérimental du projet et des gouvernances qui  vont se mettre en place. Le processus de recherche engagé peut être dans ce cadre considéré comme un output même de la recherche.


Puce bordeaux  Liste des axes de recherche


Puce bordeaux 
Partenaires

  • Porteur du projet
    GRANEM, université d'Angers




mis à jour le : 22/02/2016


haut de la page imprimer

Fil RSS des 10 dernières actualités | Contact