Accès direct au contenu

Accessibilité | Plan du site

Maison des Sciences de l'Homme
Ange-Guépin


Accueil > Manifestations scientifiques > Lundis de la MSH

Michel Bussi

29 octobre 2007
à 14 heures

"Une nouvelle géographie des votes, une nouvelle géographie électorale ? L'exemple de la France de l'Ouest"

Résumé :

Les élections présidentielles et législatives de 2007 ont à la fois modifié et simplifié la carte électorale française (érosion de l'électorat frontiste et des « petits candidats », retour à une bipolarisation gauche-droite). Une des originalités du scrutin est d'avoir organisé le rapport gauche/droite selon un gradient français Ouest/Est inédit : le score pour Nicolas Sarkozy progresse dans l'Est sur les terres frontistes, alors qu'au contraire, l'électorat Royal progresse dans le « grand Ouest » (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes), sur des terres traditionnellement centristes. On pourra s'interroger sur la signification politique, économique et sociale de cette évolution, à la fois à travers une analyse historique (le grand Ouest est le « laboratoire électoral » de la France depuis André Siegfried) et spatiale (l'organisation villes/périphéries urbaines apparaît désormais plus décisive dans l'organisation des votes que les clivages régionaux).
_____________________

Michel Bussi est professeur de géographie à l'université de Rouen.

Type :
Les lundis de la MSH
Lieu(x) :
-

mis à jour le : 05/10/2007


haut de la page imprimer

Fil RSS des 10 dernières actualités | Contact