Accès direct au contenu

Accessibilité | Plan du site

Maison des Sciences de l'Homme
Ange-Guépin


Accueil > Manifestations scientifiques > Séminaires et conférences

Usages et effets du titre de Capitale européenne de la culture : Lille - Marseille

18 juin 2013
14 heures

Séance organisée dans le cadre du séminaire de recherche "Nantes, Capitale verte de l'Europe : l'usage des prix, labels, titres et honneurs dans la gouvernance urbaine".

   
Cette séance est organisée dans le cadre du séminaire de recherche "Nantes, Capitale verte de l'Europe : l'usage des prix, labels, titres et honneurs dans la gouvernance urbaine", agréé par le Conseil scientifique de la MSH en novembre 2012.

Résumé
Le titre de Capitale Verte de l'Europe n'est pas décerné à une institution mais à un territoire et donc à un vaste ensemble d'acteurs d'horizons divers. Cette reconnaissance, qui vient honorer leurs réalisations passées en même temps qu'elle favorise leur coalition autour de projets de développement durable, est donc collective. Mais elle peut bénéficier plus particulièrement à certains acteurs, notamment ceux qui ont porté la candidature au titre européen et en retirent de nouvelles ressources de légitimité, et/ou au maire de la ville distinguée dont le leadership est consacré.
Les travaux portant sur les trois premières Capitales vertes de l'Europe sont rares et n'apportent que des enseignements parcellaires sur les usages et les effets politiques de ce prix dans les villes lauréates. Il en va autrement du titre de Capitale européenne de la culture, en particulier depuis que les villes lauréates ont -à la suite Glasgow en 1991- mis ce titre  au centre de leurs projets de développement territorial et de régénération urbaine. Les investissements et les mobilisations organisés dans ce cadre ont attiré l'attention de politistes, géographes et autres spécialistes des urban studies de plusieurs pays européens, qui ont étudié les modalités de pilotage des opérations, les usages politiques du titre de Capitale européenne de la culture ainsi que ses effets sur la gouvernance urbaine.
La troisième séance du séminaire « Nantes Capitale verte de l'Europe : l'usage des prix, labels, titres et honneurs dans la gouvernance urbaine » sera consacrée à la présentation et la discussion croisée de travaux portant sur ce titre de Capitale européenne de la culture, abordé à partir du cas des deux dernières villes françaises qui en ont bénéficié : Lille 2004 (Rémi Lefebvre) et Marseille-Provence 2013 (Nicolas Maisetti).

Les intervenants


  • Rémi Lefebvre est professeur de science politique à l'université Lille 2 et chercheur au CERAPS. Ses recherches portent sur le pouvoir local, les partis politiques (en particulier le PS), le métier politique et les campagnes électorales. Il a récemment publié Leçons d'introduction à la science politique (Paris : Ellipses, 2010) et Les Primaires socialistes, la fin du parti militant (Paris : Raisons d'Agir, 2011).

    Ses travaux sur Lille 2004, interrogeant l'usage politique du titre de Capitale européenne de la culture, ont fait l'objet de deux publications :
    • « Lille 2004 : une capitale européenne de la culture. Des usages politiques et territoriaux de la culture » In Bachelet (F.), Menerault (P.), Paris (D.), dir., Action publique et projet métropolitain, Paris, L'Harmattan, 2006.
    • « Une culture' partagée du territoire ? Lille 2004, capitale européenne de la culture » in Faure (A.), Négrier (E.), dir., Les politiques publiques à l'épreuve de l'action locale. Critiques de la territorialisation, Paris, L'Harmattan, 2007


  • Nicolas Maisetti a soutenu en mai 2012 à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne une thèse de science politique sur l'internationalisation de Marseille, appuyée sur l'analyse des politiques de coopération décentralisée, d'attractivité territoriale et de la candidature de Marseille-Provence au titre de Capitale européenne de la culture. Il y soulignait l'articulation entre un récit d'action publique et des formes fragmentées de gouvernance urbaine.

    Actuellement ATER à l'IEP d'Aix-en-Provence, il poursuit ses recherches sur les usages et les effets politiques et sociaux de l'opération Marseille-Provence Capitale européenne de la culture en s'intéressant en particulier aux mobilisations de contestation nées dans son sillage.

    Parmi ses publications récentes sur le sujet figurent notamment :
    • « Marseille2013 Off, l'institutionnalisation d'une critique », Faire Savoirs, à paraitre.
    • « City-branding et fragmentation métropolitaine : l'impossible recherche d'une marque territoriale dans le cas du territoire marseillais », Communication et Langages, 175, 2013.
    • « Entrepreneurial Participation in International Local Politics: the Case of Marseilles, European Capital of Culture 2013 », in Van Deth Jan, William Maloney, New Participatory Dimensions in Civil Society: Professionalization and Individualized Collective Action, Londres, Routledge 2011.

Type :
Séminaire "Nantes Capitale verte"
Contact :
Lieu(x) :
Salle de conférences MSH (rdc)
Plan d'accès

mis à jour le : 13/05/2013


Pour vous rendre à la MSH

Manifestation rattachée aux
"20 ans de la MSH"

Nantes 2013 Capitale verte / European green capital


haut de la page imprimer

Fil RSS des 10 dernières actualités | Contact