Accès direct au contenu

Accessibilité | Plan du site

Maison des Sciences de l'Homme
Ange-Guépin


Accueil > Manifestations scientifiques > Séminaires et conférences

Journée d'études Inter_C_langues - Prendre en compte la diversité des répertoires et (s’) évaluer en langues : se situer pour développer des compétences méta-trans-langagères ? Regards inter-disciplinaires et diversité des contextes à travers l’Europe

10 octobre 2019


Workshop organisé dans le cadre du projet Inter_C_langues

Workshop organisé dans le cadre du projet Inter_C_langues avec le soutien financier du CPER DI2L2S

Pour participer à cette manifestation, merci de vous inscrire en cliquant sur le lien : inscription à la journée

Résumé

Cette Journée d'études s'inscrit dans les champs de recherche et de pratiques d'enseignement/formation relatifs à l'éducation plurilingue, et notamment l'influence de la prise en compte des répertoires plurilingues des élèves pour la réussite scolaire et le vivre-ensemble.

Programme (provisoire)

8h45 - Café - accueil

9h30 - Ouverture

9h45-10h15 - Introduction
- Présentation du projet « Atouts Langues » en Sarthe, regards croisés sur cette expérimentation. Equipe AFaLaC/CREN, coord. Françoise LECLAIRE

10h15-11h15 - Vincent FOLNY, Responsable pédagogique de la Cellule qualité et expertise du Département évaluation et certifications de France Éducation international (Féi ex. CIEP) (institutionnels, politiques, éducatifs). Auditeur et responsable du groupe en charge du processus de gestion de la qualité des examens d'ALTE.
Résumé : En prenant appui sur les examens développés pour des langues les moins diffusées en Europe (ex : langue des signes française pour des entendants, le néerlandais en Belgique, le basque en Navarre...), nous montrerons comment en l'absence de ressources abondantes des solutions peuvent être apportées pour répondre au défi de la qualité et comment l'évolution de la qualité des outils peut être gérée. Il s'agira de montrer concrètement comment l'ingénierie de l'évaluation peut être adaptée aux contextes et aux objectifs visés sans renoncer à la qualité, qualité nécessaire pour assurer la reconnaissance des outils d'évaluation mais aussi des langues les moins diffusées sur un territoire.

11h15-12h15 - Jean-François Bourdet (Le Mans Université) :
« Evaluer, s'évaluer, évaluer son évaluation, des compétences évaluatives en contexte : du contrôle à la régulation »
Résumé : La communication s'attachera à mettre en lumière les différents enjeux qui caractérisent les situations d'évaluation particulièrement dans des contextes d'enseignement et d'apprentissage des langues. Outre les plus évidents (définition des objectifs et des pré-requis, choix de supports valides, cohérence des procédures proposées, construction d'échelles de mesure), il en est d'autres qui jouent un rôle d'autant plus important qu'il peut être sous estimé ; ainsi en va-t-il des référentiels de compétence, des profils de référence, qui orientent, souvent de manière non explicitée, les actes d'évaluation.
Dans la lignée des réflexions conduites sur l'évaluation formative (Scriven, etc.), l'approche philosophique des valeurs évaluatives (Hadji) et l'ingénierie évaluative (Figari), il s'agira donc de relire les situations évaluatives en mettant en évidence la position des acteurs et le travail de modélisation qu'ils conduisent.

12h15-13h45 - Déjeuner

13h45-14h45 - Sandrine Eschenauer (Aix-Marseille Université) :
« Evaluer les compétences (trans-)langagières en acte (titre provisoire) »
Résumé : Dans cette communication, nous aborderons les compétences de médiation développées par la prise en compte des biographies langagières des élèves pour l'apprentissage des langues vivantes à l'école, via une pratique performative des langues vivantes (Schewe, 2011 ; Aden et Eschenauer, sous presse). La pratique performative (Fischer-Lichte, 2004) de l'enseignement-apprentissage des langues s'inspire de la performance artistique pour (faire) vivre les langues afin de mieux les comprendre et les apprendre. Les médiations sont donc comprises dans leur acception la plus large, c'est-à-dire lorsqu'elles relèvent des répertoires sensori-moteurs, émotionnels, posturaux et verbaux (écrits et oraux) dans lesquels les élèves, les enseignants, les artistes puisent pour réduire les écarts entre le connu et le non-encore connu, pour tisser des liens. Comment évaluer cette capacité à développer toutes ces ressources langagières, donc à translangager (Garcia, 2009 ; Aden, 2013), pour agir conjointement et faire émerger du sens commun dans les langues étrangères ? Nous verrons en quoi le référentiel cognitif d'Hélène Trocmé-Fabre (2003) nous a permis d'imaginer d'autres modèles d'évaluation, en acte, ancrés dans le vivant  (Eschenauer, 2017).

14h45-16h15 - Table-ronde (constitution des participant.e.s en cours) :
Elèves à besoins spécifiques et évaluation, pratiques de classe et formation des acteurs, regards français et européens ;
  • AFaLaC (Association Famille Langues Cultures, Le Mans),
  • Chantal Charles-Alfred (Académie de Mayotte),
  • Carole-Anne Deschoux (HEP de Lausanne, Suisse),
  • Ildiko Lorincz (Université de Györ, Hongrie),
  • Filomena Martins (Université d'Aveiro, Portugal),
  • Laurence Parry (Casnav, Académie de Mayotte).

16h15-17h - Synthèse de la journée


Type :
Séminaire
Contact :
Isabelle Audras
Lieu(x) :
Amphithéâtre Mersenne, UFR LLSH (matin)
Salle 309, UFR LLSH (après-midi)
Le Mans Université
Plan d'accès

mis à jour le : 02/10/2019


haut de la page imprimer

Fil RSS des 10 dernières actualités | Contact